Sillons

Poème édité chez Æncrages & Co 
Texte de Laura Tirandaz

Avec les linogravures de Judith Bordas 

Inspiré d’un port de Méditerranée, Sillons est une promenade dans une ville, au travers de ses rues, ses places, ses scènes de la vie quotidienne. Dans ce poème en prose, différents motifs se croisent et certains personnages reviennent, une femme avec un enfant, une autre qui attend, un homme à une terrasse. Sillons entraîne le lecteur dans une réalité captée toute entière à travers la matière du corps, des visages et des gestes. Ce présent qui échappe et que l’œil cherche à déceler, avec avidité et inquiétude, avant que le soir ne tombe.




"Sillons des dunes sillons des cous des femmes l'une frotte sa paume
graisse la peau et le sillon se perd dans l'épaule cachée ce n'est pas
tout à fait l'été

Un homme allongé dans les rochers noirs il attend il est encore dans
sa nuit odorante et sirupeuse et pourtant la lumière tire les rideaux la
roche est découverte et restent ses pieds rouges crevassés sales les
ongles jaunes striés sur le sable ils dépassent"